Ce que la maladie m’ appris

Peut être, est il temps maintenant, de s’occuper de l’intérieur…..?

Ou cours tu comme ca?

Que fuis tu?

Telles sont les questions qu’elle m,a humblement posée et ,

cherchant les réponses, j’ai ralenti ,

me suis reposée , re-posée en quelque sorte, j’ai atterri et contemplé  mon état  intérieur :

en désordre, surchargé d’un coté et complètement vide de l’autre ….

Où courais je comme cela , dans une course effrénée , même pas harmonieuse ,

où courais sinon a ma propre mort ?

Est ce l’heure ?

ou bien par mes actions , j’avance l’heure ?

Alors naturellement

,comme le peintre qui peint le tableau et qui prend conscience qu’il est à la fois peintre et modèle-modelé,

je me rends compte que j’ai le choix ,

le choix du cadre,

celui de l’espace,

et, un choix infini des couleurs….

Le choix aussi, de m’alléger de lâcher prise et de m’installer confortablement dans l’état présent , cet instant d’éternité …..

De prendre le temps de respirer , de profiter de tout ce que j’ai déjà et naturellement de profiter pleinement de mon état de sante parfait , de cette harmonie qui règne lorsque le rythme est adapté a notre être intérieur ,

et prendre enfin conscience que  je courais ,  tel l’animal dans sa cage , tournant dans sa roue juste du surplace , comme pour creuser finalement?

Une course effrénée pour ne pas se voir soi même ;

Une fuite….

Apeurée de découvrir cette immense clarté et cette lumière à l’intérieur de moi ,juste là ,à portée de cœur .

Tellement habituée , habit tuée, à la noirceur , que je m’en  était fait un habit ,

Voila que je me déleste de ce sombre uniforme pour que , timidement  apparaissent  comme des étincelles de lumière  originelle ,

celle avec laquelle j’ai voyagé pour arriver à cette terre ,dans ce corps havre de …paix ,

pour mon âme , véhicule terrestre qui me permet , par le moteur de mon imagination d’aller d’un point A a un point B a la vitesse de la lumière, justement !

Le mal a dit , finalement je suis ton ami….

De la trempe de ces amis sincères qui savent nous dire les choses,

de ceux qui nous aident à grandir ,

qui savent que l’on a des ailes et qu’avec leurs mots …maux ,

nous saurons  justement, les déployer….

….Sur cette terre ou au delà , tout est question de choix et …d’entendement interne .IMG_0051

OUMKELTOUM

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.